Énergie issue des vagues : Eco Wave Power (Israël), première centrale soutenue par l’UE

Les océans et les mers représentent une énergie d’une puissance formidable, renouvelable et totalement écologique. C’est ce constat qui a amené l’israélienne Inna Braverman (licence en sciences politiques – littérature et langue anglaise, Université de Haïfa) et le canadien David Leb (résident de Panama, passionné de surf) à créer la société israélienne Eco Wave Power. Inna Braverman, originaire d’Ukraine, est née à 200 km de Tchernobyl. « Ma passion pour les énergies vertes vient du fait que j’ai failli mourir à cause de l’exposition aux radiations lors des retombées, deux semaines après ma naissance », raconte-t-elle volontiers en conférence.

Inna Braverman et David Leb ont décidé de mettre en commun leur passion pour la mer et les vagues et de créer une société afin de développer une centrale houlomotrice fonctionnant uniquement avec l’énergie des vagues. Une première centrale a ainsi été inaugurée à Gibraltar en juin 2016. Gibraltar est un territoire britannique d’outre-mer situé au sud de la péninsule Ibérique en bordure du détroit de Gibraltar qui relie la Méditerranée à l’océan Atlantique (wiki).

Eco Wave Power s’appuie sur des flotteurs pour convertir la force des vagues en courant électrique. Soulevés par les vagues, ces flotteurs animent un bras dont le mouvement de piston fait tourner une turbine. La puissance de l’installation dépend du nombre de flotteurs reliés à la structure.

La centrale houlomotrice Eco Wave Power de Gibraltar fournit pour la première fois au réseau en Europe une électricité entièrement issue de la force des vagues. Eco Wave Power a bénéficié de financements européens.

diagram-blue-shades

Installée sur la « Jetée des munitions » de Gibraltar, la centrale fournit au Rocher une puissance de 100 KW. Objectif : couvrir à terme 15% des besoins en énergie de l’Ile avec une puissance installée de 5 MW.

Eco Wave Power développe différents projets avec le RU (Gibraltar), la Chine, le Chili, Israël et le Mexique. Grâce à son charisme et à son dynamisme, Inna Braverman est notamment l’artisan du protocole d’accord récemment signé avec l’Université océanique de Chine, et d’autres accords.

Eco Wave Power a reçu le prix Frost and Sullivan en 2012 et 2014, le prix Erasmus Business en 2015 et le Energy Globe Award par l’UNEP et l’Unesco.

Esther Amar pour Israël Science Info

Israël Science Info