Energie solaire : Israël lance un programme de déploiement de panneaux photovoltaïques sur les toits de 1,6 GW

Eitan Parnass, founder and director of Israel’s Green Energy Association Eitan Parnass, founder and director of Israel’s Green Energy Association
Le gouvernement israélien a officiellement lancé le nouveau programme d’incitation à l’installation de panneaux photovoltaïque (PV) sur les toits, soumis à consultation publique en décembre dernier. Le programme, qui devrait permettre le déploiement d’environ 1,6 GW de capacité PV sur les toits ces trois prochaines années, vise à aider le pays à atteindre son objectif d’énergies renouvelables en 2020 : couvrir 10% de la consommation totale d’énergie, grâce au déploiement d’installations PV d’une puissance de 3,5 GW.
Israël a également simplifié les processus de raccordement des futurs projets au réseau, a amélioré les conditions de financements et a réglementé l’installation de générateurs solaires sur les toits des bâtiments résidentiels, commerciaux et industriels, des bâtiments publics, des parkings, des vérandas, des réservoirs d’eau et des étangs de pisciculture.
Dans le cadre du nouveau régime, les projets PV d’une taille maximale de 15 kW pourront bénéficier du comptage net (qui permet aux usagers produisant leur électricité d’envoyer leurs excédents au réseau électrique ; ils sont facturés pour l’électricité qu’ils tirent du réseau et sont crédités pour les excédents d’énergie qu’ils fournissent au réseau) ou demander un TRG (taux de rendement global) de 25 ans (non indexé sur l’inflation) de 0,48 ILS (0,137 USD) par kWh.
En outre, le système soutiendra les systèmes photovoltaïques de 15 à 100 kW, avec un TRG de 0,45 ILS (0,129 USD) par kWh (non indexé sur l’inflation) sur 25 ans. Pour ces deux types d’installation, le gouvernement israélien a établi un quota initial de 300 MW. Les tarifs approuvés ne s’appliqueront toutefois qu’aux 100 premiers MW.
Le nouveau règlement propose également un système de comptage net favorable pour les installations jusqu’à 5 MW, limité aux installations sur les toits et aux réservoirs d’eau. Les frais de stockage coûteront désormais 0,03 ILS (0,008 USD) par kWh, mais l’industrie locale considère que ce système reste très attrayant pour les consommateurs.
Dans le cadre du système de comptage net, tout excédent sera racheté par Israel Electric Corporation (IEC), la compagnie d’électricité israélienne.
De plus, le programme comporte une série d’appels d’offres dont le premier sera lancé cet été. La capacité minimale de chaque offre sera de 50 MW. Un participant peut soit vendre toute l’électricité au réseau au tarif en vigueur, soit vendre l’électricité à d’autres consommateurs raccordés au même toit solaire.
C’est un changement majeur des règles de l’autorité israélienne de régulation du marché de l’électricité (PUA), car en Israël, la vente bilatérale d’électricité renouvelable était impossible jusque là.
Une nouvelle règle pour les consommateurs qui ne choisissent aucune des options citées a également été ajoutée, permettant la production d’énergie solaire au tarif de 0,16 ILS (0,04 $) pour tout excès de kwh généré (modifiable).
Les nouvelles dispositions entreront en vigueur après leur publication au Journal officiel israélien. La date n’a pas encore été divulguée.
« Le gouvernement d’Israël a retardé la mise en œuvre du système solaire pendant de nombreuses années, attendant que cela soit économiquement réalisable », a déclaré Eitan Parnass, fondateur et directeur de la Green Energy Association d’Israël à pv-magazine.
« Israël bénéficie de 330 jours ensoleillés mais avec un gaz naturel bon marché, la mise en œuvre des énergies renouvelables n’était pas un vrai problème ces années précédentes. Maintenant, pour la première fois, nous assistons à un changement de politique et les régulateurs économiques votent pour l’énergie solaire, qui est devenue moins chère que l’énergie fossile. »
Il poursuit : « Je pense que le marché israélien de l’énergie solaire photovoltaïque est enfin revenu sur les rails. C’est ce qui explique les tarifs de démarrage anticipé et les ventes aux enchères prévues sur les toits, motivés par l’engagement du gouvernement à atteindre l’objectif de 10% en 2020 ».
Israël dispose actuellement d’une puissance solaire installée d’environ 1 GW. Une autre tranche de 1 GW devrait provenir d’une série de six appels d’offres totalisant 1 GW d’installations terrestres publiées cette année et qui se poursuivront en 2018.
Source : pour pv-magazine, 29 mars 2018 Copyright

Traduction/adaptation Esther Amar pour Israël Science Info

Israël Science Info